|

Installations photovoltaïques : valider les performances prévisionnelles avant exploitation


Revue de détails avec Quentin Faulconnier, Chef de projet Energie chez Bureau Veritas.

Où se trouve le plus grand parc photovoltaïque français ?
Quentin Faulconnier :
Cette installation de plein champ est située en moyenne montagne à près de 1 000 mètres d’altitude. Et il y a environ 200 mètres de dénivelé entre le point le plus bas et celui le plus haut. L’installation a été raccordée directement au réseau de transport de l’électricité de 225 000 volts.

Quelles sont les spécificités de cette installation ?
Q.F. :
La topographie du site a une conséquence directe sur la performance de l’installation. Par exemple, certaines parties du parc peuvent se retrouver à l’ombre le matin ou en fin d’après-midi. La performance est également conditionnée par la quantité d’ensoleillement et la température ambiante. Avec la technologie de cellule à base de silicium, plus la température est élevée et plus le rendement de conversion de l’énergie solaire diminue. Ainsi, en été, si la production est importante, le rendement est généralement plus faible. C’est pour cette raison qu’a été choisi un terrain situé en moyenne montagne. Il dispose de plus d’ensoleillement et d’une température moins élevée que dans la plaine.

Quelles ont été les prestations réalisées par Bureau Veritas ?
Q.F. :
Notre mission consistait à réaliser des essais de performance du contrat EPC (Engineering, Procurement, Construction)* de ce projet conclu entre le propriétaire du parc et son prestataire, le constructeur et futur exploitant. Ce dernier avait donné des garanties à son client en matière de performance et de disponibilité du parc. Nous avons élaboré une méthode qui nous a permis de répondre aux règles contractuelles tout en respectant les spécificités de l’installation photovoltaïque. Nous avons d’abord défini les modalités de mise en œuvre de notre évaluation et établi un protocole de validation des résultats qui a été accepté par les deux parties. Notre difficulté majeure était de réussir à définir et adapter la notion de disponibilité d’une installation photovoltaïque. Le soleil est en effet une ressource dont la disponibilité n’est pas toujours certaine. Par ailleurs, il est relativement difficile d’apprécier l’efficacité de conversion d’une telle installation sur des périodes courtes, quand l’engagement contractuel porte sur une vingtaine d’années.
Après avoir réalisé des essais sur un mois et demi au cours de l’été 2011, Bureau Veritas a validé les performances prévisionnelles du futur exploitant. En effet, les performances de conversion (PR) relevées étaient supérieures à ce qui avait été prévu pour les conditions météorologiques observées sur la période.

Quel était l’intérêt de vérifier la performance de son installation avant sa mise en exploitation ?
Q.F. :
Cette validation des prévisions du constructeur et exploitant par une tierce partie avait pour objectif de rassurer le propriétaire du parc et les investisseurs du projet sur la capacité de l’installation à convertir l’énergie lumineuse disponible.

Est-ce que votre protocole de tests est réutilisable ?
Q.F. :
Bien sûr, notre méthode a été spécifiquement développée pour ce client, mais elle peut être utilisée pour n’importe quel autre projet dans le secteur du photovoltaïque.

* Conception, Fourniture, Construction et Installation c’est-à-dire clé en main.

Bureau Veritas vous accompagne

  • Grâce à l’association des compétences de nos experts (construction, environnement, énergie, électricité..), Bureau Veritas est l’unique prestataire capable de réaliser une étude complète de votre projet, de son lancement à son exploitation.
  • Pour plus d’information, cliquez-ici, pour nous contacter, cliquez ici.

 




|
SUR LE MÊME SUJET