|

La certification LEED se développe en Europe


Les explications de Mickael Sigda, Responsable de projets internationaux Green Building et Développement Durable et de Diego Harari, référent national AMO Green Labels de Bureau Veritas.

Qu’est-ce que la certification LEED ?
Mickael Sigda :
Le sigle signifie : Leadership in Energy and Environmental Design. Il s’agit du système nord-américain de standardisation des bâtiments de haute qualité environnementale créé en 1998 par l’US Green Building Council (USGBC). Il existe plusieurs outils : LEED for New Construction and Commercial Interiors utilisé pour les constructions neuves et LEED for Existing Buildings : Operations & Maintenance (EBOM) dédié aux bâtiments existants.

Pour quelles raisons le nombre de bâtiments certifiés LEED est-il limité en Europe ?
M. S. :
D’abord parce que les trois grands marchés européens ont chacun développé un référentiel national. En France, nous disposons de la certification HQE (Haute Qualité Environnementale). En Allemagne, les principaux acteurs de l’immobilier se sont réunis pour former le DGNB, Conseil Allemand pour la Construction Durable qui délivre une certification. De son côté, le Royaume-Uni utilise la certification BREEAM (BRE Environmental Assessment Method), qui est la méthode d’évaluation de la performance environnementale des bâtiments développée par le BRE (Building Research Establishment). Deuxième raison : avec LEED, les Européens font face à des problématiques techniques. Par exemple, les unités de mesure utilisées sont différentes. Sans compter que LEED se réfère à des normes ou référentiels peu connus en Europe tels que ASHRAE 90.1 utilisé pour évaluer la performance énergétique des bâtiments. Enfin, le dernier frein vient tout simplement d’une barrière linguistique. En effet, les textes de LEED sont tous écrits en anglais. Le système est donc mal connu des Européens non anglophones.

Quelle est la place de la certification LEED dans le monde ?
M. S. :
L’USGBC a déjà largement développé sa certification dans le monde. Il souhaite aujourd’hui se renforcer en Europe, Chine, Moyen-Orient et au Brésil. Aujourd’hui, les pays qui n’ont pas créé leur propre référentiel et souhaitent développer la construction de bâtiments à faible impact environnemental adoptent plus volontiers le système LEED.

Quels sont les avantages de la certification LEED ?
Diego Harari :
Le référentiel nord-américain est celui qui fait preuve de la stratégie d’expansion la plus dynamique dans le monde. Il est possible qu’il domine le marché international à long terme. Il est donc rassurant pour certains investisseurs internationaux, car il assure la pérennité de la reconnaissance de leur politique de certification.

Une première rencontre régionale du programme LEED en Europe a eu lieu à Paris les 15 et 16 mars 2012. Quels étaient ses objectifs ?
M. S. :
L’USGBC a lancé une véritable stratégie d’expansion internationale de sa certification. Cette table ronde a rassemblé les membres européens de LEED International afin de lancer un projet de transcription de la certification adaptée au contexte européen. Les dirigeants des Green Building Councils de chaque pays (associations de construction durable) ont partagé leur expertise technique et leur expérience de projets en matière de constructions neuves et de rénovation de bâtiments existants. L’objectif était de fédérer tous les acteurs du domaine pour qu’ils élaborent ensemble d’ici à la fin de l’année 2012 une version européenne du système LEED à décliner en fonction des pays. La France était représentée par plusieurs entreprises privées parmi lesquelles figurait Bureau Veritas.

Existe-t-il déjà des versions européennes de la certification LEED?
M. S. :
Oui, l’Italie a récemment adapté les textes de LEED au contexte italien afin d’utiliser ce système sur son territoire. Les travaux de la table ronde vont d’ailleurs s’inspirer de cette adaptation italienne.

Quelle est l’expertise de Bureau Veritas en matière ?
M. S. :
Nous disposons d’un réseau de professionnels qui accompagnent nos clients dans le processus de certification de leur dossier LEED. Ils peuvent notamment effectuer des prestations d’audit énergétique ou de commissioning de l’ensemble du bâtiment. Nous réalisons également des actions de sensibilisation sur la certification LEED auprès de maîtres d’ouvrage et des architectes.

 

 

Bureau Veritas vous accompagne :

  • Sur la mise en œuvre des référentiels Leed – référentiel US, Breeam – référentiel UK, et HQE.
  • Consulter notre fiche service : Construction durable
  • Pour nous envoyer une question, contactez nous par email.

 




|
SUR LE MÊME SUJET