|

Comment mieux maîtriser les risques de l’éolien offshore ?


Revue de détail avec Karine Kutrowski, Chef de service Revue de conception et Gestion de l’intégrité et Fabrice Estezet, Responsable opération éolien chez Bureau Veritas.

Quelle est la place de l’éolien offshore en France ?
Karine Kutrowski :
Le Grenelle de l’Environnement a fixé à l’horizon 2020 un objectif de 23 % de consommation d’énergie finale issue de ressources renouvelables. En 2009 et 2010, une action de planification et de concertation a permis d’identifier les zones géographiques favorables au développement de l’éolien offshore. Un premier appel d’offres a été lancé fin 2011 pour la construction d’éoliennes au large des côtes françaises, puis un deuxième, début 2013.

Quels sont les enjeux de l’éolien offshore ?
K. K. :
Au fur et à mesure du développement du parc, les sites d’implantation retenus s’éloignent des côtes et sont ainsi moins accessibles. Les projets deviennent plus complexes. Les limites techniques sont sans cesse repoussées et les risques augmentent. La réduction des coûts d’opération et de maintenance (OPEX) ainsi que l’optimisation des stratégies de maintenance sont également un enjeu majeur pour les exploitants.

Quels sont les besoins des acteurs de l’éolien ?
K. K. :
Les processus de certification actuels dans le domaine de l’éolien sont focalisés sur la solidité de la machine et la sécurité des personnes. Ils ne prennent pas en compte la fiabilité des équipements qui a un impact fort sur la disponibilité des machines et l’OPEX. D’un côté, les développeurs de projet demandent des garanties sur les machines qu’ils souhaitent installer. De l’autre, les fabricants d’éoliennes cherchent à faire valoir leur expertise en la matière, alors qu’ils sont à la fois juges et parties. Une évaluation indépendante par une tierce partie apparaît donc comme une nécessité. Par ailleurs, cette évaluation indépendante est également nécessaire lors de rachats de permis de construire ou de cessions de parcs existants.

Comment répondre à ces besoins spécifiques ?
Fabrice Estezet :
Bureau Veritas a développé un service spécifique, afin d’apporter un regard extérieur, indépendant et expert sur les projets éoliens. Aux développeurs et acquéreurs d’installations, nous proposons de réaliser une Technical Due Diligence qui est une évaluation globale de la qualité du projet.

Quel est l’objectif de cette Technical Due Diligence (TDD) et sur quoi porte-t-elle ?
F. E. :
Elle permet de s’assurer de la viabilité technique et financière du projet et de réduire les risques associés. Elle évalue tous les aspects du projet : performance, impact environnemental, risques techniques liés à l’OPEX, aux types d’éoliennes installées, contrats (de maintenance, d’assurance)…

A quel moment est-il pertinent de réaliser une TDD ?
F. E. :
La TDD peut intervenir à plusieurs étapes du cycle de vie d’un projet éolien :
– En phase de développement, avant le début de la construction,
– Au moment de la mise en service,
– A la fin de la période de garantie (après deux ans),
– Durant la phase d’exploitation.

Quels sont les autres axes de réflexion de Bureau Veritas ?
F. E. :
Avec plusieurs partenaires industriels, nous réfléchissons au développement d’un référentiel destiné à mesurer la fiabilité des éoliennes. Il couvrirait l’ensemble des composants d’une éolienne et permettrait de démontrer la capacité de la turbine à répondre à sa fonction – produire de l’électricité – avec un taux de défaillance le plus bas possible.

Quel serait l’intérêt d’un référentiel en matière de fiabilité ?
F. E. :
Il permettrait de donner un indicateur sur le coût global d’exploitation de la turbine. En effet, son coût d’acquisition initial est important, mais compte tenu de sa durée de vie qui est de 20 à 30 ans, les coûts d’OPEX doivent également être pris en compte dès la phase de conception de l’installation. Se conformer à un référentiel de fiabilité pourrait devenir un élément différenciant qui permettrait d’augmenter la disponibilité de l’installation tout en diminuant le besoin de maintenance.

Un guide pratique pour les acteurs de l’éolien offshore

  • Bureau Veritas Certification France publie son guide de la certification des projets de parcs éoliens offshore. Il permet aux acteurs de l’industrie et aux experts de mieux comprendre les règles des processus de certification pour mettre en oeuvre des parcs éoliens offshore sûrs et performants. Ce guide donne toutes les clés aux professionnels de l’éolien pour se préparer au processus de certification de leurs parcs éoliens et réduire de façon significative les risques financiers et techniques associés.

 

Bureau Veritas vous accompagne

  • Que votre entreprise soit un opérateur de parcs éoliens, un concepteur, ou un fabriquant d’éoliennes, Bureau Veritas propose une large gamme de services personnalisés.
  • Etudes de projets
  • Certification de type
  • Certification de projet
  • Evaluation de la qualité de la supply chain
  • Inspection de parcs éolien en construction
  • Contrôler la conformité durant l’exploitation
  • Due Diligence (états de lieux de parcs éoliens)
  • Pour plus d’informations, cliquez-ici
  • Pour nous contacter, cliquez-ici




|
SUR LE MÊME SUJET