|

Prévention sur les lieux de tournage cinématographiques et audiovisuels


Téléchargez « La réglementation en clair » au format PDF en cliquant ici

la-reglementation-en-clair

 

Les œuvres filmées sont couramment créées pour différents buts, soit à partir d’un texte ou d’un scénario, soit basées sur une idée ou un principe à suivre. Ces dernières, telles que les jeux TV – les retransmissions sportives – les émissions de variété etc., font partie d’une production de flux plutôt à court terme. Les enregistrements des premières œuvres, celles basées sur un texte ou un scénario, requièrent des mesures de prévention définies dans le nouvel arrêté du 15 octobre 2016.

Ces dispositions de sécurité, applicables depuis le 29 octobre 2016, encadrent la réalisation de films cinématographiques et audiovisuels patrimoniaux enregistrés :

– dans un studio spécifiquement aménagé, avec tous les équipements prévus à cet usage : plates-formes surélevées, gril et passerelles suspendues …

–  en décors et sites naturels en extérieurs, mines – ruines – voie publique – parcs et jardins …

– à l’intérieur d’une construction non initialement prévue à cet effet.

Par application de nouvel arrêté, des vérifications spécifiques doivent être faites, notamment lors des tournages en extérieur ou en intérieur d’un bâtiment étranger au septième art. Notamment des vérifications électriques entre les installations provisoires de tournage et celles en place dans la construction, avec intervention d’un contrôleur technique lors de la modification de l’indice de protection du matériel électrique. Mais aussi des installations électriques en place du bâtiment non prévu / non aménagé à cet usage, même si elles ne sont pas usitées pour le tournage.

Pour une veille réglementaire personnalisée et adaptée à votre activité, découvrez Amadeo >>



|
SUR LE MÊME SUJET