|

La Cité du Vin : la visite futée pour devenir un amateur éclairé

Aussi documenté que ludique, son parcours d’exposition a séduit le public.


En à peine un an d’existence, La Cité du Vin de Bordeaux est parvenue à attirer plus de 330 000 visiteurs. Un succès notamment lié à l’originalité de son architecture et de son parcours d’exposition transformant le visiteur en amateur éclairé.

On est nombreux à aimer le boire, beaucoup moins à connaître ses secrets. Le vin est, il est vrai, un sujet aussi passionnant que complexe.  Cela n’a pas empêché La Cité du Vin de Bordeaux de réussir haut la main son pari d’initier le public. Bien qu’elle n’ait ouvert ses portes qu’en juin 2016, elle avait déjà réussi, fin mars dernier, à attirer pas moins de 330 000 visiteurs. Le secret de sa réussite ? Avoir construit un parcours d’exposition permanent aussi documenté que ludique. Ce dernier aborde, en effet, toutes les facettes du sujet, des techniques de production du vin à sa dimension historique et culturelle, en passant par des conseils pratiques (comment choisir un millésime, stocker ses bouteilles etc.). L’audioguide gratuit proposé aux visiteurs comprend d’ailleurs pas moins de 10 heures de contenus!

Vidéos spectaculaires et expériences olfactives

Et pour ne pas lasser le public, l’équipe a su faire appel à des intervenants variés.  Vignerons, historiens, sommeliers, médecins se succèdent ainsi pour livrer leur éclairage ou leurs astuces de pros. La technologie est aussi de la partie. Le visiteur peut par exemple découvrir les vignobles du monde entier en contemplant sur trois grands écrans de spectaculaires vidéos tournées depuis un hélicoptère. «Et, plutôt que de décrire les différents aromes existants, nous avons eu l’idée de les diffuser directement. Il suffit d’actionner le mécanisme correspondant à la senteur choisie : cuir, bois, framboise etc. », explique Olivier Kollek, directeur marketing et commercial de La Cité du Vin. Le module le plus original reste peut-être la section « A bord ». Ici, les badauds réalisent un voyage virtuel à bord de navires transporteurs de vin. Un périple qui livre de surprenants secrets tels que la raison qui poussait les capitaines à parfois faire de drôles de détours (rien à voir avec l’ivresse : le détour par une mer chaude facilitait en fait le processus d’alcoolisation).

Une construction aussi originale que complexe

L’architecture incroyable de La Cité du Vin vaut elle aussi le détour. Figurant le mouvement du vin qui tournoie dans le verre, ce bâtiment tout en courbures sort clairement de l’ordinaire. Pas étonnant : ce type de construction est extrêmement complexe. Pour obtenir ces arrondis caractéristiques, impossible en effet d’utiliser des séries de pièces standards. Les dimensions des 574 arcs en bois composant le tore sont toutes différentes les unes des autres. Et c’est aussi le cas de celles des 3400 panneaux composant la façade ! « Un écart d’un ou deux centimètres est souvent acceptable sur des ouvrages de façade plus traditionnels. Ici, les délais requérant la fabrication en amont des panneaux, les entreprises de charpente et de vêture ont dû développer des systèmes spécifiques permettant que les tolérances soient maîtrisées et que tout s’imbrique au millimètre », fait valoir Alain Sopetti, responsable d’opération à Bureau Veritas Construction, Bureau Veritas Construction , chargée du contrôle technique du projet .

 

la cité du vin

Un bâtiment modélisé en 3D avant d'être construit

Vu l’originalité de la construction, il a même fallu utiliser des procédés sortant un peu de l’ordinaire. « La forme de la structure étant complexe et non conventionnelle, les méthodes de vérification traditionnelles ne permettaient pas d’évaluer de manière fiable la façon dont elle pouvait être impactée par le vent. Nous avons donc suggéré le recours à des essais sur maquette en soufflerie», confie l’expert de Bureau Veritas Construction. Les acteurs du projet ont également utilisé une maquette numérique permettant de modéliser en 3D tout le bâtiment.  «Sans cet outil, ils auraient sans doute été contraints d’attendre que la structure du bâtiment soit achevée pour évaluer la taille des panneaux de façade à commander. Le chantier aurait donc pris plus de temps », analyse Alain Sopetti.


Lire aussi : BIM, la maquette numérique qui va révolutionner la construction


Les acteurs du projet ont aussi su se montrer inventifs. Pour parvenir à construire un bâtiment de cette hauteur (55 mètres avec belvédère accessible au public à 35 mètres) sans trop alourdir la facture, ils ont par exemple imaginé de faire grimper la voie réservée aux pompiers à 10 mètres de hauteur autour du bâtiment. «Sans cette idée, l’édifice serait rentré dans la catégorie des immeubles de grande hauteur qui impose des contraintes coûteuses notamment la présence permanente de personnel de surveillance », confie l’expert Bureau Veritas Construction

Une programmation éclectique et dynamique

Les équipes chargées aujourd’hui de la programmation fourmillent, elles aussi, d’idées pour attirer demain toujours plus de visiteurs. En ce moment se tient la première exposition temporaire de La Cité du Vin. Intitulée «Bistrot ! De Baudelaire à Picasso », elle regroupe une belle centaine d’œuvres artistiques. «En juin, nous accueillerons aussi le festival de cinéma Oenovideo et en août nous organiserons une deuxième exposition temporaire centrée sur le vignoble géorgien », dévoile Olivier Kollek. Autant de nouveautés qui devraient attirer de futurs visiteurs. On parie d’ailleurs qu’il y en aura de plus en plus en provenance de la capitale. D’ici peu la nouvelle ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique sera en effet ouverte, mettant Bordeaux et La Cité du Vin, à deux heures de trajet à peine des amateurs parisiens…

 

QUELQUES EXPRESSIONS POUR BRILLER A TABLE

Chaleureux : vin fortement alcoolisé qui donne à celui qui le boit une sensation de chaleur

Court : vin dont le goût disparait rapidement

Léger : vin peu alcoolisé et faiblement coloré mais au goût agréable

Long : vin au goût persistant

Fillette : bouteille de 0.375L

Magnum : bouteille de 1.5 L

Nabuchodonosor : bouteille de 15 L.

Nouveau : vin commercialisé peu de temps après la récolte

Vin de garde : vin qui se bonifiera avec les années

Vert : vin trop acide

Découvrez aussi 10 faits et chiffres que vous ignoriez sur le rosé




|