Comment la Halle Freyssinet a été transformée en plus grand incubateur de start-ups au monde

Rebaptisée « Station F », elle va accueillir un millier de start-ups

Cette ancienne halle ferroviaire inscrite à l’Inventaire des Monuments Historiques va accueillir un millier de startups  en avril 2017. Les équipes qui ont travaillé sur sa transformation dévoilent les coulisses d’un projet qui a demandé de vrais choix techniques.

 

 

Quand il est question de high-tech, les Etats-Unis ont tendance à avoir la vedette. Grâce à la « Station F » la France pourrait cependant bien s’affirmer comme étant elle aussi « a place to be ». Un ambitieux chantier a en effet transformé la Halle Freyssinet, un ancien bâtiment ferroviaire édifié en 1927, en plus grand incubateur de startups du monde. Cette pépinière numérique financée par Xavier Niel ouvrira ses portes en avril 2017 et doit à terme accueillir pas moins de mille startups.

Concrétiser un tel programme a été une oeuvre de longue haleine. « Le principal défi que les porteurs du projet devaient relever était de créer un lieu très novateur tout en conservant la structure d’un bâtiment ancien inscrit à l’Inventaire des Monuments Historiques », précise Pascal Germain, chef de projet chez Bureau Veritas qui a assuré le contrôle technique de ce programme.

 

©Patrick TOURNEBOEUF Station F

photo : ©Patrick TOURNEBOEUF

 
Transformer un bâtiment remarquable tout en le préservant

Le cabinet d’architectes Wilmotte & Associés a veillé à préserver au maximum ce bâtiment remarquable en béton précontraint de 310 mètres de long sur 58 mètres de large. «Nous avons décidé de n’ajouter que des éléments de charpentes métalliques afin de ne pas concurrencer visuellement les structures originelles en béton qui ont été préservées et restaurées », explique Jean-François Patte, architecte et directeur de projets au sein du cabinet. Toutes les nouvelles structures peuvent en outre être démontées sans altérer celles d’origine. Les architectes ont également choisi de ne pas encombrer la nef centrale et de décaler vers l’extérieur les planchers situés sous les nefs latérales. «De cette façon, le spectateur dispose d’une vue de l’ensemble des trois nefs en béton lorsqu’il se place au niveau de la travée centrale », précise Jean-François Patte.

Des fondations renforcées et un système d’attache original sur la verrière

La verrière a elle aussi été l’objet d’une attention toute particulière. Les équipes ont en effet dû concevoir pour elle un système d’attache spécifique permettant entre autres de remplacer ses simples vitrages par des doubles vitrages, sans que cela ne fasse porter sur la voûte une importante charge supplémentaire. La création de l’incubateur au cœur de la Halle Freyssinet a enfin également nécessité un renforcement de l’ensemble des fondations. C’est Bureau Veritas qui s’est chargé de vérifier que ces modifications prévues étaient bien adaptées en contrôlant tous les calculs qui s’y rapportaient. «Nous avons également accompagné le maître d’ouvrage tout au long du dialogue avec les services instructeurs du dossier et l’avons aidé à expliquer ses choix techniques», précise Pascal Germain.

 

 

Willmott & associés Station F

photo : ©Willmott & associés-Station F

 

Connecter le bâtiment au quartier et en faire un lieu de travail agréable

Le cabinet d’architectes a dû relever deux autres défis : faire en sorte que le lieu soit connecté au quartier d’une part, et offrir un environnement de travail adapté aux besoins des nombreux créateurs de startup appelés à l’occuper d’autre part. Pour ce faire, les architectes ont décidé de diviser le lieu en trois parties. Une zone de 4000 m2 baptisée « Chill » et ouverte au public sert à connecter la Station F avec l’extérieur. Elle est notamment dotée d’un restaurant ouvert 24 heures sur 24. La zone « Share » est quant à elle équipée entre autres d’un auditorium de 360 places, d’un espace évènementiel, d’un « Fab Lab » et de nombreuses salles de réunion. Ces dernières permettront aux créateurs de startups de rencontrer des partenaires extérieurs (avocat, designer etc.) en préservant la confidentialité des échanges.

Des containers pour créer des espaces de travail calmes

La dernière zone « Create » a été agencée de sorte que les occupants des lieux puissent échanger, mais également travailler sans se gêner les uns les autres. «Ce n’était pas évident vu la configuration des lieux et le futur nombre d’occupants, confie Jean-François Patte, architecte et directeur de projets chez Wilmotte & Associés. L’installation de containers a des endroits stratégiques nous a cependant permis de créer des espaces de travail calmes sans refermer l’espace et en préservant les vues sur l’ensemble du bâtiment.» Autant de particularités qui font de cette halle ancienne le cadre idéal pour développer les innovations de demain.

 

willmott&associés - station F

photo : ©Wilmott&associés