À partir du 1er janvier 2017 : les moteurs électriques et la directive écoconception

 Téléchargez « La réglementation en clair » au format PDF en cliquant ici

La réglementation en clair par Bureau Veritas

Dans l’industrie, l’énergie électrique est en grande partie consommée par les moteurs électriques. Pour diminuer l’impact énergétique de ces moteurs, et par application de la directive écoconception, les moteurs à faible rendement énergétique ne vont plus pouvoir être mis sur le marché après le 31 décembre 2016.

En effet, les moteurs à induction à cage devront avoir une classe de rendement Prenium (code IE3), ou une classe de rendement Haut (code IE2) s’ils sont équipés d’un variateur de vitesse.

Les moteurs de classe de rendement Standard (code IE1), et Haut (code IE2) sans variateur de vitesse, ne pourront plus être mis sur le marché. Sont exclus de cette exigence européenne, les moteurs conçus pour des ambiantes particulières (dans un liquide par exemple) ou pour un environnement exceptionnel (à très haute altitude par exemple), et les moteurs freins.

À noter que la Commission européenne vient de renforcer, comme pour d’autres produits liés à l’énergie, les tolérances de contrôle propres à l’écoconception des moteurs électriques. La vérification de la conformité de ces moteurs, faite par les autorités de surveillance du marché européen, est maintenant définie dans le règlement (UE) 2016/2282 publié le 20 décembre 2016 au Journal officiel de la l’Union européenne.

Pour une veille réglementaire personnalisée et adaptée à votre activité, découvrez Amadeo >>